Levées de fond et internationalisation : les startups de Strasbourg

Le mois de décembre 2021 apporte son lot de belles nouvelles économiques pour notre territoire. Deux levées de fond et une internationalisation pour les sociétés HypnoVR, Spartha médical et Fizimed.

Deux levées de fond pour nos startups

HypnoVR

Fondé par les Dr Denis Graff et Chloé Chauvin, tous deux médecins anesthésistes et hypnothérapeutes, et Nicolas Schaettel, expert des nouvelles technologies, HypnoVR développe une solution logicielle d’hypnose médicale basée sur la réalité virtuelle immersive. Cette solution, dont l’efficacité thérapeutique a été validée cliniquement, est utilisée comme une forme d’anesthésie non pharmacologique. Elle atténue la perception de la douleur, l’anxiété et l’inconfort général lors de procédures médicales. Elle permet également de réduire considérablement l’utilisation de médicaments sédatifs et anxiolytiques et leurs effets secondaires pour les patients. L’hypnose peut également être utilisée pour améliorer la gestion du stress des soignants & la qualité de vie au travail. A ce jour, plus de 240 établissements de santé utilisent la technologie d’HypnoVR en Europe.

Le 7 décembre, la société annonce une levée de fond de série A de 4.5 millions d’euros auprès de nouveaux investisseurs. Citons notamment Theodorus qui a mené ce tour de table, la Banque des Territoires pour le compte de l’Etat dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) « Territoires d’innovation » qui est opérationnel à Strasbourg par le biais du programme Territoires de santé de demain, Akiles et Capital Grand Est via Alsace Création. Les investisseurs historiques, dont Guillaume Richard, fondateur et PDG de OuiCare (leader français dans les services à la personne) et le family office de Daniel Caille, fondateur et PDG de Vivalto Santé (troisième acteur de l’hospitalisation privée en France) ont également participé. Bpifrance accompagne également ce financement.  

Ces fonds vont permettre à HypnoVR d’accélérer le déploiement commercial de sa solution d’hypnose médicale, en France et en Europe. La société va également poursuivre son programme de R&D, en tant que lauréat du Concours d’Innovation 2020, pour continuer de renforcer l’efficacité thérapeutique de sa solution et élargir son champ d’application à d’autres spécialités médicales et paramédicales.  

SPARTHA medical

SPARTHA medical tire l’inspiration de son nom des 300 spartiates pendant la guerre des Thermopyles qui ont tenu à eux seuls face à une armée de 150.000 hommes. Les revêtements que la startup développe, antimicrobiennes, antivirales et anti-inflammatoires, pourtant minces, de la même manière, peuvent tuer des millions de bactéries et inactiver les virus.

SPARTHA Medical a l’ambition de devenir le leader sur le marché des revêtements personnalisés, à l’aide d’une plateforme épaulée par l’intelligence artificielle. La vision de la société est d’être à la pointe du développement agile de futurs désinfectants et revêtements biocompatibles, biodégradables/écologiques.

Le 8 décembre 2021, SPARTHA Medical annonce qu’elle vient de finaliser une levée de fonds de 1,4 millions d’euros auprès de Alsace Business Angels, Yeast, WiSEED et de la Banque Publique d’Investissement (BPI, en cours d’instruction). Cette levée de fonds permettra à la société de poursuivre ses projets de co-développement afin d’établir des contrats de licence avec des acteurs industriels du dispositif médical, ainsi que de déployer sa gamme de produits propriétaires en mettant en œuvre les essais cliniques réglementaires nécessaires. Dans le même temps, SPARTHA Medical a pour objectif d’être certifiée ISO 9001 et ISO 13485. Enfin, cette levée de fonds permettra de consolider les partenariats déjà en cours avec ses clients internationaux.

Internationalisation de la société #Femtech Fizimed

6 ans après le Hacking Health Camp 2015, qui a vu la création de la startup à succès Fizimed, la société, spécialisée dans la rééducation périnéale continue d’exploser. Après deux levées de fond qui lui ont permis de sécuriser 2.6 millions d’euros, elle souhaite désormais se rapprocher de grand groupes pour accélérer la distribution de sa sonde connectée. Sachant que plus de 10% des femmes dans le monde présentent des troubles liés au périnée (fuites urinaires, descente d’organes, rééducation post-partum…) le marché que représente la sonde développée par Fizimed est exponentielle.

En effet, la stratégie de l’entreprise est aujourd’hui tournée vers la recherche d’un grand groupe international pour distribuer la sonde dans des canaux mondiaux et ainsi toucher davantage de femmes. Plus de 40% du chiffre d’affaire de la société est aujourd’hui réalisée à l’export, sur le marché européen particulièrement.

Après avoir obtenu son accréditation FDA (autorisation de mise sur le marché américain), Fizimed s’implantera sur le marché américain dès 2022, en installant une mini équipe à Chicago. La phase de déploiement sera jugée sur 12 à 18 mois avant d’intensifier la distribution et renforcer la position outre-Atlantique.

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *