L’IA au service de la santé : découvrez INESIA

L’association PRIeSM, pionnière en e-santé & en intelligence artificielle, présente inesia, la plateforme mutualisée d’accompagnement aux projets d’innovation en santé numérique. Souveraine, au cœur de l’Europe, inesia offre une infrastructure de données, des services et un accompagnement ciblé pour tous les acteurs de l’e-santé.

Soutenue par l’ensemble de l’écosystème du Grand Est (MedTech, BioTech, DeepTech …), inesia répond à un enjeu majeur : connecter les innovations en santé numérique et faciliter l’interopérabilité entre les technologies d’avenir pour une démultiplication des usages.

Le réacteur d’un environnement e-Santé et IA ; Strasbourg

Installée au cœur de l’Europe sur le campus Nextmed, inesia s’inscrit dans un écosystème de santé unique, favorable au développement de projets innovants, offrant une expertise scientifique et clinique, un environnement industriel et institutionnel remarquables, présents nulle part ailleurs.

Strasbourg, avec son campus dédié aux technologies médicales et le programme Territoires de Santé de Demain (TSD) porté par l’Eurométropole, offre ainsi une dynamique remarquable aux projets de santé. En véritable catalyseur de ces énergies entrepreneuriales, inesia rassemble déjà plus de 30 projets engagés dans le programme Territoires de Santé de Demain et s’adosse à des partenaires de référence en Europe

inesia permet le rapprochement des acteurs de santé et de l’innovation, tout en veillant au respect des référentiels et de la stratégie nationale, définis par la feuille de route « Ma santé 2022 ».

Gaston Steiner, Président de PRIeSM, nous explique :

« inesia répond à un enjeu majeur de compétitivité et d’agilité en matière de santé et de bien-être. Centrée sur une infrastructure de données neutre, indépendante et souveraine, la plateforme accélère des projets pilotes en e-santé et en intelligence artificielle. Nous nous voulons facilitateurs et catalyseurs dans une démarche éthique associant partage et co-construction, au bénéfice de l’amélioration du bien-être et de la santé des citoyens. »

A qui s’adresse inesia ?

Intervenant en amont, dès le stade conceptuel des projets, inesia répond à tous types d’acteurs du territoire : porteurs de projets en santé numérique et en innovation ; professionnels de santé et médico-sociaux ; industriels et éditeurs de solutions informatiques ; établissements hospitaliers et de recherche ; institutionnels et collectivités territoriales …

La structure offre en premier lieu des capacités d’hébergement conformes aux référentiels en vigueur (certification HDS, RGPD…). Afin d’anticiper les besoins d’analyse de données, d’origine hétérogène, la plateforme propose aux projets accostant des standards neutres et ouverts de données persistantes. Ainsi, ces données peuvent être partagées entre plusieurs applications avec le consentement du patient, dans le cadre de parcours complexes, tels les cas de comorbidité. Les données peuvent aussi être au cœur de recherches ou d’essais cliniques en lien avec les établissements de santé partenaires d’inesia.

Enfin, anonymisées, ces données peuvent être utilisées et valorisées par des projets d’intelligence artificielle, par exemple pour la mise au point de parcours utilisant des algorithmes préfigurant la médecine de demain : prédictive, préventive, personnalisée et participative.

Le choix de standards internationaux est un atout pour développer une telle structure de collecte, au-delà des frontières dans le cadre de projets européens.

Des projets locaux et internationaux déjà engagés

Garantir la sécurité, la protection des données personnelles et l’interopérabilité avec les systèmes d’information de santé est un objectif désormais accessible. Riche de son expérience et de son écosystème, inesia optimise les preuves de concept, adossées à la collecte et à la mise à disposition de données de vie réelle.

Chaque projet est accompagné dans ses phases de développement, grâce à des outils performants, sécurisés et interopérables. Plusieurs projets sont déjà partenaires de la plateforme, notamment :

  • RDS Diag – Rhythm Diagnostic Systems : fondé à Palo Alto aux US, la société est en phase de pré-industrialisation pour des patchs connectés qui peuvent recenser plus d’une vingtaine de paramètres vitaux. Ces patchs permettront de suivre des patients à domicile en continu et seront testés dans le programme d’Hospitel situé sur le campus Nextmed
  • e-Nutriv porté par le Réseau APA : touchant plus de 500 000 personnes en France, la dénutrition des personnes âgées reste un problème majeur. E-nutriv propose via des objets connectés (balance, coussin, tablette…) de permettre de dépister une dénutrition puis de notifier des alertes à l’entourage médical, familial et professionnel, et d’assurer un suivi de la situation.
  • Continuum + : via son outil AKODOM, une application permets aux patients suivant un traitement anti-cancéreux à domicile d’être en relation constante avec les professionnels de santé qui l’entourent, ce qui permet de gagner en autonomie tout en assurant une continuité des soins ville-domicile. (pour en savoir plus n’hésitez pas à lire cet article)

Ces projets font partie intégrante de la dynamique Territoires de santé de demain.

 Quelques chiffres clés :

  • 1,5 million d’euros de subventions publiques à la création
  • + 20 membres fondateurs, partenaires et soutiens
  • 15 à 20 projets d’innovation à l’étude
  • + 30 projets intégrés à la plateforme (dans le cadre de Territoires de Santé de Demain)
  • Plusieurs financements européens en instruction (H2020, etc.)
Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *