{COVID19} La E-santé au service de la crise

Face à crise sanitaire, l’ensemble des acteurs de la santé (médecine de ville, Hôpitaux, structures médico-sociales, …) ont entrepris un virage numérique sans précédent. Rien qu’au niveau du Grand-Est, les téléconsultations ont été multipliés par 5. PULSY, membre du consortium Territoires de Santé de demain, est le coordinateur au niveau régional pour ces nouvelles solutions de e-santé dans lesquelles une prise de conscience semble engagée durablement.

Premier opérateur du déploiement de la e-Santé dans le Grand Est, PULSY fédère tous les acteurs de santé. Son conseil d’administration est d’ailleurs composé de toutes les représentativités (établissements hospitaliers, cliniques privées, professionnels de santé libéraux – médecins, infirmiers, pharmaciens, structures médico-sociales et institutions …). Sa mission est de garantir la coordination et la collaboration entre les différents services et instances de la Région. 

Ainsi, organisé en véritable cellule de crise depuis plus de 3 semaines, PULSY facilite et initie les nouvelles organisations des professionnels de santé. Dans l’intérêt général, de multiples services et solutions numériques sont ainsi mis gratuitement à leur disposition.

Le Docteur Pascal Charles, pneumologue et allergologue Président de PULSY nous explique :

“Dans le Grand Est, nous assistons à une véritable accélération des usages numériques. Jamais les professionnels de santé se sont autant appropriés les solutions de e-Santé pour assurer la continuité des soins et la prise en charge des patients. Face à l’ampleur de l’épidémie, nous avons tous un rôle à tenir dans la coordination de ces nouvelles pratiques. PULSY est sans conteste le maillon de la chaîne numérique à la disposition de tous les acteurs de santé. Il appartient désormais à chacun de solliciter les services et experts mis à leur disposition”

Avec l’appui de l’Agence Régionale de Santé du Grand Est, PULSY coordonne différents outils de e-santé.

La téléconsultation

Depuis le début de la crise sanitaire, près de 80% des patients non hospitalisés ont pu être pris en charge et suivis grâce à une solution de e-Santé. Rapidement, la téléconsultation s’est généralisée. Plus de 2.000 actes ont été pratiqués depuis le 16 mars, soit une moyenne de 170 quotidiens.

La téléconsultation présente des avantages indéniables :

  •  la limitation des risques de contamination (des praticiens particulièrement)
  •  la réduction des déplacements : maintien à domicile des patients non critiques
  •  la prise en charge graduée et suivi du patient facilité
  •  le désengorgement des services hospitaliers

La téléconsultation répond particulièrement à l’enjeu majeur de la continuité de soins. Bon nombre de malades chroniques et patients à risque nécessitent le maintien de leur suivi clinique. Ainsi, dans le Grand Est, en plus de la médecine générale, la quasi-totalité des autres spécialités médicales se sont saisies de ces usages numériques : pneumologie, hématologie, neurologie… et récemment la psychiatrie.
Depuis le début du confinement, PULSY a fortement contribué à la généralisation et au déploiement de la téléconsultation dans le Grand Est. Cette réponse numérique a été nettement simplifiée et rendue ergonomique, pour une accessibilité renforcée et immédiate par les professionnels de santé et les patients.

 La télésurveillance avec LIFEN-COVID

Au-delà du simple diagnostic, à travers la téléconsultation, l’enjeu réside à présent dans le suivi strict et rigoureux des patients atteints du COVID19. La médecine de ville y tient un rôle majeur, particulièrement entre le 5e et 12e jours de la pathologie, où une dégradation sévère peut intervenir.

Afin de disposer d’un outil de suivi précis de l’état clinique du patient, et de détecter suffisamment en amont les risques d’hospitalisation, PULSY a sélectionné la solution LIFEN-COVID. Mis à la disposition gratuitement de tous les professionnels de santé, cet outil de télésurveillance est déployé dans le Grand Est. Il recense déjà plus de 640 patients en suivi actif.  Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, le CHRU de Nancy, le CHR de Metz, les CH de Saverne, Haguenau et Sarrebourg, mais aussi plusieurs cliniques privées et médecins de ville se sont dotés de la solution LIFEN-COVID. Véritable outil d’aide à la décision selon l’état clinique du patient, il tend à se généraliser dans les jours à venir auprès des acteurs de terrain.

L’orientation des patients  et la gestion des flux

L’orientation des patients, en cas d’hospitalisation et en post-hospitalisation, constitue également un élément stratégique dans la gestion de cette crise sanitaire. PULSY développe ainsi des outils permettant la répartition efficiente des patients, selon la capacité d’accueil des établissements et l’état clinique des personnes atteintes du COVID19. 

Ainsi, le suivi en quasi temps réel de la capacité d’accueil des établissements hospitaliers, la bonne gestion et la coordination des transferts des patients (vers les structures nationales et européennes), la constitution d’un référentiel généralisé afin de prendre des décisions éclairées, sont autant de problématiques sur lesquelles intervient actuellement PULSY, en concertation avec les acteurs de santé concernés, en lien avec l’ARS Grand Est et le Ministère des Solidarités et de la Santé.

Professionnels de santé, pour tout besoin n’hésitez pas :

pulsy 2

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le communiqué de presse de PULSY

https://www.pulsy.fr/portail/

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *