Alistair Schneider, un Alsacien qui accélère l’innovation à Boston

alistair-schneider

Alistair Schneider est un Alsacien basé à Boston depuis 6 ans. Au gré de ses expériences dans des grands groupes, ils s’est spécialisé dans l’accélération, l’exécution et le management. Alistair a par ailleurs publié un ouvrage traitant de ce sujet « Fast Lane: Start ups Innovation ». Il nous explique aujourd’hui comment il voit le marché se développer à Boston mais aussi à Strasbourg ainsi que les opportunités et menaces des marchés. 

Comment un Alsacien se retrouve t’il à Boston sur des questions d’innovation ? Quel est
ton parcours ?

« Une opportunité d’expatriation avec l’entreprise EMD Millipore basé à Molsheim est à l’origine de cette aventure passionnante.  Depuis, j’ai pu travailler avec plusieurs autres entreprises aux Etats-Unis. Voilà 6 ans que j’habite à Boston dans le Massachussetts, une des villes les plus dynamiques au monde, économiquement et en termes d’innovation. J’ai également vécu dans la Silicon Valley, en Californie, durant près d’un an, après quoi j’ai écrit un premier e-book sur les fondamentaux du monde des start-ups et des écosystèmes innovations (disponible sur Amazon et mon site gratuitement). Des expériences assez exceptionnelles mais je n’oublie jamais l’Alsace, mes amis ou ma famille toujours en France. »

Sur quoi tu travailles à Boston ?

« Je conseille et participe à l’accélération de l’innovation, la réinvention des entreprises et startupsinnovation« écosystèmes » économique. J’ai lancé un site startupsinnovation.com au travers duquel j’aide des futurs entrepreneurs à lancer leur première idée, les directions d’entreprises pour accélérer l’exécution de leur transformation entrepreneuriale et d’innovation, ainsi que la gestion du changement. Enfin, je conseille et aide des acteurs en charge du développement d’écosystèmes innovants en partageant les enseignements acquis au travers de mes expériences sur le terrain. Mes compétences et méthodes sont relativement éclectiques ce qui me permet de travailler sur des problématiques et entreprises diverses à travers toutes les fonctions de l’entreprise et divers marchés : FinTech, domaine de la sante, etc. Les problèmes sont souvent relativement complexes, avec des délais court, des équipes diverses, ce qui est très intéressant et m’anime au quotidien. Ces thématiques sont bien souvent, évidemment, en relation avec le technologique, le digital et l’innovation. »

 

Pourquoi Boston est-il un terrain de jeu favorable à cette thématique ; l’innovation ?

Crédit photo : Thierry Defrasne
Crédit photo : Thierry Defrasne

« Boston est un excellent endroit pour faire du « networking » (ndlr : rencontrer des nouvelles personnes) et rester au courant des derniers progrès technologique et start-ups. Beaucoup de rencontres sont organisées, des conférences au MIT ou à Harvard, deux des plus célèbres écoles au monde, etc…

Les Etats-Unis, en général, sont très réactifs à la nécessité de changer et d’innover pour rester leader sur les marchés et conforter leurs avantages compétitifs. Economiquement, il y a une vision et perspective globale. Cela étant dit, je pense que l’impact de ce que je fais peut-être répercuté sur d’autres villes, régions ou écosystèmes peut-être moins avancés. En ce moment c’est une course contre la montre qui met en compétition beaucoup de pays ou entreprises, les forçant à réinventer leurs économies : c’est le repositionnement dans l’économie du digital.

Cette course est globale. Je le vois dans les rencontres que je fais, mes conférences en ligne (webinars) et formations que je propose. J’ai eu des gens d’Australie, d’Hong Kong, d’Inde qui restent connectés alors que c’est le milieu de la nuit pour eux ! »

Quel est le potentiel Strasbourgeois en termes d’innovation vu de boston et des US plus globalement ?

« Le potentiel est relativement immense et les dernières actions que j’ai pu observer en lisant les DNA (oui je lis les DNA depuis Boston, bien sûr !) vont dans une très bonne direction : les MedTech, Strasbourg Eco2030 sont de bons exemples. La FrenchTech, l’initiative gouvernementale, est bien présente ici à Boston et aide à faire rayonner l’entrepreneuriat français à l’étranger. En plus, Strasbourg a une notoriété certaine : renommée dans le médical et capitale européenne. Boston est le troisième ou quatrième meilleur écosystème économique au monde et il se trouve que Strasbourg et Boston sont villes jumelles depuis 1960. Ce jumelage est une une carte à jouer ici et certaines opportunités sont à construire. « 

Qu’est ce qui fait la différence entre innover aux US et en France ?

boston
Crédit photo : Alistair Schneider

« L’accès au capital et aux personnes est peut-être plus facile aux US mais cela va dépendre de l’état ou de la ville dans laquelle vous êtes, aux Etats-Unis comme en France ou ailleurs. Fondamentalement, je pense que la différence majeure, aujourd’hui, se trouve dans le mental et les priorités des citoyens. Aux US, le président Obama a fait de l’innovation et des technologies une de ses priorités ! Le gouvernement Chinois a lancé une campagne d’entrepreneuriat de masse dans l’espoir de devenir un géant de l’innovation. Un tel support d’en « haut » permet d’accélérer les choses plus en amont. »

Pourquoi créer et participer à un « écosystème d’innovation » ?

Crédit photo : Anaïs Schambil
Crédit photo : Anaïs Schambil

« L’innovation est un enjeu majeur pour tout le monde : individus, entreprises et gouvernements. L’accélération des progrès technologiques représente autant de risques que d’opportunités. On a tous entendu parler de l’automatisation des métiers, des effets d’accélération de la mondialisation etc… Il y aura des gagnants et des perdants. C’est une implacable compétition qui est en route.

Il ne faut pas voir les start-ups ou l’innovation comme une mode, un buzz ou quelque chose de « cool » ni en avoir peur. Au contraire, elles représentent une nécessité qui permettra de réinventer l’économie Strasbourgeoise et française, de créer de nouveaux emplois et compétences au travers d’entreprises nouvelles ou existantes (innovations internes dans les grands groupes) et conserver des niveaux adéquats de prospérité et de bien-être. On le sait, quand l’économie va mal, tout va mal. Les violences, le crime vient avec le manque d’opportunités. L’innovation et les start-ups sont une formidable opportunité pour tous les Français de s’unir derrière un ou des projets qui détermineront le futur et qui, en même temps, pourront résoudre d’importants problèmes humains. »

Quelles sont les clés de la réussite de cet écosystème ?

« Il y a beaucoup de clés de réussite. Ici je vais en proposer trois qui potentiellement peuvent être importante pour Strasbourg :

Une communauté qui travaille ensemble pour son propre bien…

  • Tout d’abord, s’assurer que tous les acteurs clés de l’écosystème participent ensemble pour le bien de celui-ci. Identifiez-les et réunissez-les mensuellement par exemple pour discuter des progrès, problèmes et solutions pour faire avancer les choses. Je vous invite à lire mon e-book qui y liste les acteurs clés à rallier derrière la cause.

    Crédit photo : Anaïs Schambil
    Crédit photo : Anaïs Schambil

Les médias…

  • Ensuite, il faut réussir à intéresser d’avantage les médias (journaux, radios) à créer une culture propice à plus d’entrepreneuriat (un peu à la Silicon Valley), les médias couvrent le sujet de façon journalière et souvent en première page. Cela permet d’informer en continu innovateurs et entrepreneurs afin d’augmenter le nombre de participants dans l’écosystème ce qui multiplie les opportunités. C’est la fameuse loi statistique de Poisson qui s’applique ici. Plus il y a de monde, plus l’écosystème devient intéressant et dynamique et plus il y a de chance de voir de nouvelles idées, entreprises ou produits naître. Les médias peuvent ici jouer un rôle historique et ont une grande responsabilité dans ce que pourrait être la France de demain.

Développer le savoir-faire et la compétence innovation…

  • S’assurer de la compréhension des enjeux de l’innovation et du développement de la compétence « innovation ». Je pense que c’est important de démarrer avec des bases solides en s’assurant que les acteurs clés soient formés et exposés à d’autres écosystèmes. C’est important de comprendre les opportunités mais aussi d’être prêt à gérer le succès (car il vient avec ses problèmes…). Au final, le succès passe par les gens et la capacité à travailler ensemble. Un écosystème, comme son mot l’indique, est très organique. »

Un petit mot pour nos lecteurs …

Merci pour cet entretien. C’est un très grand plaisir de pouvoir partager quelques conseils avec vous. Bonne continuation, continuez vos efforts car ils sont très honorables. N’hésitez pas à vous inscrire sur startupsinnovation.com (newsletter) ou à me contacter pour plus d’informations ou questions. Je reste définitivement au service de Strasbourg, ma ville de cœur.

Pour découvrir le site internet d’Alistair, lui poser une question ou simplement échanger avec lui :

Site internet startupsinnovation 

Profil LinkedIn d’Alistair Schneider

Partagez cette page

2 commentaire sur “Alistair Schneider, un Alsacien qui accélère l’innovation à Boston

  1. Bonjour,

    voilà une interview qui fait du bien, et Alistair Schneider nous montre tout l’intérêt d’être moteur dans la recherche et l’innovation !

    Bonne journée à tous

    1. Bonjour,

      Un grand merci pour votre commentaire, en effet, Alistair Schneider est un modèle de l’Alsace innovante et pro-active … à Boston !
      Une excellente journée à vous !

      Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *