Le Technoparc de Nextmed : la SERS désignée comme concessionnaire

signatuer

Vendredi 14 septembre, la SERS a officiellement été désignée comme opérateur pour réaliser et gérer le futur Technoparc, 30 000m² de bureaux à destination des entreprises en santé, sur le site Nextmed. 

Nextmed, le campus des technologies médicales, a ainsi vocation à regrouper dans un même périmètre tous les acteurs et métiers, œuvrant à l’émergence de dispositifs ou produits médicaux de pointe, de leur conception à leur application en passant par leur mise sur le marché.

A ce jour, plus d’un milliard d’euros publics et privés ont été investis en constructions, équipements, projets en R&D sur l’ensemble du site (33 hectares) créant ainsi plus de 1000 emplois depuis 2012.

©Bartosch Salmanski
©Bartosch Salmanski / Le Pavillon Blum

Ce vendredi 14 septembre 2018, avec l’entrée du Technoparc dans sa phase opérationnelle, une nouvelle étape s’ouvre pour Nextmed. En effet,cette emprise d’1.5 hectare, qui vise à accueillir des grands groupes mais aussi des startups du domaine de la santé, a été concédé à la SERS, pour une durée de 15 ans.
A charge pour ce concessionnaire d’assurer le portage global – opérationnel et financier – de l’opération, jusqu’à son terme, en 2033. Il s’agira ainsi pour lui d’aménager le site, de réhabiliter et étendre les bâtiments ORL et Blum à préserver, de commercialiser les surfaces à louer ainsi que les terrains à construire destinés à accueillir des bâtiments neufs, d’assurer la gestion locative, et d’animer le site. Un dispositif aussi complet en matière de missions est une première en France.

Une concession inédite en France

Les bâtiments existants restent pleine propriété de l’Eurométropole qui, au terme de la concession, aura la possibilité d’adopter des solutions de gestion pertinentes à l’instant T. Durant la concession,  l’Eurométropole sera intégrée aux différentes instances techniques et décisionnelles du projet, aux côtés de la SERS et de son équipe : là aussi, une innovation, si l’on compare cette gouvernance aux concessions « classiques ».

@ J. Dorkel pour l'EMS / Le bâtiment ORL
@ J. Dorkel pour l’EMS / Le bâtiment ORL

SERS : construire, aménager, gérer !

Depuis sa création en 1957 pour aménager le quartier de l’Esplanade à Strasbourg, la SERS a pour vocation d’accompagner et de mettre en oeuvre les projets de développement élaborés par les instances politiques locales. Le statut de Société d’Economie Mixte de la SERS est l’une des clés de la réussite de cette démarche. Dans la gestion de son activité, la SERS s’appuie sur les principes de dynamisme, de rigueur et de compétitivité du secteur privé, assumant l’ensemble des risques qui y sont liés. Ses compétences et la qualité de ses réalisations font de la SERS un acteur déterminant de l’action politique locale, un partenaire privilégié des entreprises de la région.

Proche des élus et des collectivités locales, la SERS mène ses actions dans le respect de l’intérêt général et s’adapte à l’évolution de la société en prenant en compte pour chaque projet les nouveaux enjeux sociaux, économiques et environnementaux liés au développement durable.

Le Technoparc : l’innovation sur un site hospitalier, au plus près des patients 

Le Technoparc accueillera à terme des entreprises de toutes tailles dédiées aux technologies médicales. L’une de ses spécificités majeures, voulue par l’Eurométropole, sera de proposer des surfaces dont le niveau de loyer sera  proportionnel au degré de maturation des sociétés.

Ce dispositif doit permettre un accompagnement progressif des startups et des petites entreprises. 1,48 hectare d’emprise foncière sera aménagé sur la base d’un plan d’ensemble réalisé, autour d’un urbaniste, par une équipe pluridisciplinaire – en cours de recrutement.

VueTechnoparc_NextMed

  • 30.000 m² de bâtiments seront à aménager, dont 20.000 m² de surfaces neuves qui devraient probablement être construits en plusieurs tranches opérationnelles.
  • 10.000 m² seront disponibles dans les bâtiments ORL et Blum, réhabilités et étendus.
  • Le pavillon ORL, construit en 1914, sera réhabilité et agrandi jusqu’à pouvoir contenir, sur une surface de 8500 m², laboratoires et bureaux de différentes tailles.
  • Le pavillon Blum, bâti en 1921, à l’architecture emblématique, sera également préservé et restauré pour offrir un espace de 1.500 m²

Financements du Technoparc : combien ça va coûter ?

L’opération d’aménagement est aux risques et périls du concessionnaire. Elle devrait s’équilibrer autour d’un volume de recettes et de dépenses de 39 M€. Elle se financera en particulier par la commercialisation des charges foncières et les recettes locatives des surfaces réhabilitées.

L’Eurométropole de Strasbourg assure une participation, avec un versement à hauteur de 7 M€ et un rachat des deux anciens bâtiments ORL et Blum, à l’issue de la concession à hauteur de leur valeur non amortie, soit environ 17 M€.

Les travaux d’infrastructures devraient se chiffrer à 800.000€ HT tandis que la réhabilitation des deux pavillons historiques est estimée à environ 17 M€ HT. La SERS, en partenariat avec la Banque des Territoires (Caisse Des Dépôts et Consignations), entend créer prochainement une société de projet dédiée afin de mener à bien l’opération.

Calendrier de livraison du Technoparc

Mi-2021 : bâtiment ORL
Début 2022 : Pavillon BLUM
Mi-2022 : bâtiment neuf tranche 1
Début 2025 : bâtiment neuf tranche 2
Début 2028 : bâtiment neuf tranche 3

Retour en images sur le lancement officiel le 14 septembre 2018

Lancement Technoparc

Lancement Technoparc

Lancement; parc des technologies médicales; Hospices Civils; place de l'Hôpital; Campus NextMed; Technoparc; BLUM; ORL; roland ries; robert herrmann; alexandre feltz; jacques marescaux; christophe gautier (HUS); eric fullenwarth (SERS)
Lancement; parc des technologies médicales; Hospices Civils; place de l'Hôpital; Campus NextMed; Technoparc; BLUM; ORL; roland ries; robert herrmann; alexandre feltz; jacques marescaux; christophe gautier (HUS); eric fullenwarth (SERS)

Lancement Technoparc

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *