Emosis lève un million d’euros pour lancer le premier test sur le marché européen

logo emosis

Tout juste un an après sa création, Emosis conclut son premier tour de table de
1 million d’euros dédié à la mise sur le marché européen en 2017 d’un premier test de diagnostic in vitro en hémostase.

Focus sur les anomalies de l’hémostase

L’hémostase de façon générale, désigne l’arrêt d’une hémorragie, survenant spontanément ou grâce à l’utilisation d’un procédé hémostatique thérapeutique (médicament, geste, intervention chirurgicale etc.). Le terme hémostase désigne également, l’ensemble des mécanismes biologiques qui contribuent à la cessation de l’hémorragie et au maintien de la fluidité du sang dans les vaisseaux.

Les anomalies de l’hémostase, d’origines pathologiques ou médicamenteuses (5% de la population française sont traités par antiagrégants plaquettaires) sont recherchées devant des manifestations hémorragiques, telles que : purpura (saignement cutané ou mucosal), règles abondantes, saignements péri-opératoires, accidents vasculaires cérébraux hémorragiques ; ou thromboemboliques, telles que : accidents vasculaires cérébraux ischémiques, infarctus du myocarde, thrombose veineuse (phlébite), embolie pulmonaires, complications thromboemboliques des cancers, avortements spontanés récurrents, ou complications vasculaires de la grossesse.

Valorisé à plus de 1,5 milliards de dollars*, le marché de l’hémostase représente 3% du marché  mondial du diagnostic in vitro.

Un premier tour de financement réussi

Emosis, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de tests de diagnostic in vitro en hémostase, a réalisé un premier tour de financement d’un montant de 1 million d’euros, auprès du fonds d’amorçage Cap Innov’Est, géré par Alsace Capital. Cette augmentation de capital est la première depuis la création de la société en janvier 2015.

La levée de fonds est destinée principalement au financement de la mise sur le marché européen, en 2017, du premier test d’une série, développée pour identifier et évaluer les anomalies de  l’hémostase, responsables de manifestations hémorragiques ou thromboemboliques. Ce premier test sera utilisé par les médecins pour confirmer le diagnostic de thrombopénie induite par l’héparine (TIH).

La TIH est une affection rare, mais grave et fréquemment suspectée chez les patients hospitalisés, au cours de laquelle l’héparine, qui est un anticoagulant, peut déclencher de façon paradoxale des accidents thromboemboliques sévères. La confirmation du diagnostic requiert actuellement la réalisation de tests fonctionnels, dont la réalisation est longue et délicate, le plus souvent réservée à quelques laboratoires spécialisés, en raison de leur complexité et des infrastructures requises.

Dès 2017, le test Emosis permettra de confirmer le diagnostic de TIH de façon simple et rapide, dans le laboratoire de biologie médicale de l’hôpital où se trouve le patient, avec un bénéfice médico- économique significatif.

« Nous sommes particulièrement heureux d’accueillir Cap Innov’Est au capital d’Emosis. Le fonds partage notre vision, qui consiste à faire d’Emosis une société internationale, leader sur un segment du diagnostic in vitro en hémostase, promis à une forte croissance, celui des tests de diagnostic in vitro et d’évaluation des anomalies de l’hémostase fondés sur l’examen du rôle des plaquettes sanguines.»,

indique Frédéric Allemand, Président d’Emosis.

Le Professeur Aaron Tomer, Directeur Scientifique, ajoute:

« Par cette augmentation de capital, les patients pourront commencer prochainement à bénéficier des tests Emosis. Notre test pour la TIH est le premier d’une série de tests à être utilisés à des fins cliniques par les laboratoires de biologie médicale. Nous sommes confiants que ce test deviendra rapidement un test de recours pour confirmer les suspicions de TIH. »

« Cet investissement de Cap Innov’Est offre à Emosis les meilleures conditions pour réaliser son plan de mise sur le marché. Un premier lancement réussi validera le potentiel des kits d’Emosis et confortera la capacité de la société à commercialiser son système innovant de diagnostic des anomalies de l’hémostase. »,

affirme Jean-François Rax, Directeur de Participations Cap Innov’Est.
La société Emosis 

Emosis est une entreprise de diagnostic in vitro, fondée par une équipe franco-israélo-américaine, qui développe un système intégré de diagnostic et d’évaluation des anomalies de l’hémostase, dont l’originalité est d’associer une série de kits et un appareil de mesure dédié. La société a été créée à Montpellier en janvier 2015, après y avoir été incubée par l’incubateur « Languedoc Roussillon Incubation » et accompagnée par le Business Innovation Center.

La société transfère son siège en Alsace, à Illkirch-Graffenstaden en octobre 2015 et conserve un établissement en Languedoc-Roussillon, support à des développements partenariaux régionaux futurs.

Emosis a été lauréat de l’édition 2013 du Concours Tremplin Entreprises organisé par le Sénat, de l’édition 2014 du Concours ILab organisé par le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, en catégorie création-développement, avec l’attribution d’une subvention de 250 000 euros, et de l’édition 2014 de NETVA (New Technology Venture Accelerator), initiative développée par la Mission Science et Technologie de l’Ambassade de France aux Etats-Unis.

Pour en savoir plus sur Emosis

Pour en savoir plus sur Cap Innov’Est

 

*Source: BioMarket Trends – Dec 1, 2012 (Vol. 32, No. 21)

 

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *