L’excellence du CeeD récompensée par une subvention européenne

home_ceed

Le Centre européen d’étude du Diabète (CeeD), centre d’innovation strasbourgeois associant médecins et chercheurs, annonce l’obtention de la subvention européenne « Marie Sklodowska-Curie » pour son laboratoire. Issu du Programme Européen pour la recherche et l’innovation HORIZON 2020, ce financement d’excellence permettra la venue d’un chercheur de haut niveau et ainsi d’accélérer les travaux du CeeD sur la compréhension des mécanismes cellulaires du diabète et plus particulièrement sur le lien entre activité physique et diabète.

ExoDia, au cœur d’un enjeu majeur de santé publique

Le diabète résulte d’une insuffisance ou mauvaise utilisation de l’insuline, hormone produite par le pancréas. Cette maladie chronique se développe en raison de plusieurs facteurs au premier rang desquels la sédentarité. A l’inverse, l’activité physique adaptée est reconnue comme l’un des moyens de prévention et de traitement des plus efficaces pour tous les diabètes. Le programme ExoDia présenté par le CeeD s’intègre dans une stratégie de collaborations initiées par le CeeD avec différents laboratoires d’excellence européens et mondiaux autour de sa thématique « communication croisée entre le muscle et le pancréas ».

Dans ce cadre, le CeeD accueillera, début 2018, le Docteur Maria Luisa Mizgier de l’Université Pontificale Catholique de Santiago du Chili. Diplômée d’un doctorat mention très honorable, et après un parcours réalisé au sein de prestigieux laboratoires, notamment à Paris, Genève ou encore Harvard, cette chercheuse franco-chilienne intègrera le CeeD pour une durée initiale de 2 ans afin d’y développer le projet ExoDia.

Docteur Maria Luisa Mizgier, la chercheuse franco-chilienne qui intégrera le CeeD début 2018
Docteur Maria Luisa Mizgier, la chercheuse franco-chilienne qui intégrera le CeeD début 2018

Le CeeD pourra désormais accélérer ses recherches et :
– Déchiffrer les mécanismes de communication entre les muscles et le pancréas au niveau cellulaire afin d’expliquer les bénéfices de l’exercice physique sur le diabète et dans sa prévention;
– A terme, repenser les thérapies par le sport et développer des solutions médicamenteuses innovantes contre le diabète mimant les effets de l’activité physique de manière pharmacologique.

A propos du CeeD

Basé à Strasbourg, le Centre européen d’étude du Diabète (CeeD) a été créé en 1991 par le Professeur Michel Pinget, président et professeur émérite à l’Université de Strasbourg, en réponse à la progression préoccupante du diabète. Aujourd’hui, le CeeD est une structure de recherche translationnelle, qui associe médecins et chercheurs, pour répondre par la recherche en laboratoire aux questionnements des équipes soignantes et aux attentes des patients.

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *