Axilum Robotics : soigner les dépressions sévères et les douleurs neurologiques

LOGO AXILUM ROBOTICS

Axilum Robotics, start-up issue de la recherche strasbourgeoise, propose le premier robot conçu pour le traitement des dépressions sévères et des douleurs neurologiques par simulation magnétique transcrânienne.

Créée en 2011, Axilum Robotics est issue de la recherche publique. L’entreprise a été fondée par les enseignants chercheurs de l’équipe de Robotique médicale du laboratoire ICube; Michel de Mathelin, Bernard Bayle et Pierre Renaud ainsi que deux ingénieurs docteurs en robotique; Benjamin Maurin et Romuald Ginhoux  et d’un docteur en médecine diplômé d’HEC, Michel Berg. Sur la base d’une preuve de concept issue du laboratoire ICube, la société développe et commercialise le premier robot au monde conçu pour la Stimulation Magnétique Transcrânienne (TMS).

Qu’est ce que la TMS ?

La Stimulation Magnétique Transcrânienne est un traitement « fonctionnel de la dépression », c’est-à-dire qu’elle s’adresse directement au fonctionnement des tissus qui produisent les neurotransmetteurs et favorisent leurs sécrétions naturelles. Nous savons grâce à la neuro-imagerie, que lors d’une dépression s’installent des zones d’hypoactivité et des zones d’hyperactivité. La TMS lève ce blocage et restaure une activité normale des zones touchées.
Il existe donc plusieurs protocoles, certains permettant d’activer les zones déficientes et inversement.
Ces différent protocoles sont déterminés par le médecin, l’observation clinique ainsi que des tests psychologiques spécifiques.

Autre avantage : non invasive, présentant peu ou pas d’effets secondaires, la TMS est très bien tolérée par les patients.

«Seulement 1 à 3 % des patients abandonnent, contre 30 à 40 % pour les médicaments»

 estime Samuel Bulteau, psychiatre au CHU de Nantes. Ces atouts en font une arme supplémentaire bienvenue pour les professionnels confrontés aux dépressions résistantes aux traitements antidépresseurs (20 à 30 % des cas) et une alternative intéressante à l’électroconvulsivothérapie, nouveau nom donné aux électrochocs, très efficaces mais nécessitant une anesthésie générale.

Applications de la TMS

Les applications de la TMS :

  • Les troubles obsessionnels compulsifs
  • Les troubles anxieux
  • Stress et dépression post-traumatique
  • Les addictions de toutes sortes
  • Les troubles du comportement alimentaire
  • Les hallucinations auditives
  • Les acouphènes
  • Les douleurs chroniques

Selon Axilum Robotics, 4 millions de Français souffrent de douleurs neuropathiques chroniques et 6 millions connaissent un état dépressif. Pour bon nombre de ces patients, les traitements médicamenteux sont impuissant, la TMS offre donc une réelle alternative non invasive et plus facilement applicable. Cette thérapie couvre également les séquelles d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) qui concernent 150 000 personnes par an.

Une application qui se démocratise lentement mais surement 

« Aux Etats-Unis la TMS est remboursée depuis 2012, en Allemagne depuis 2014. La France est un peu en retard mais la situation évolue, notamment à Strasbourg où une équipe de recherche mené par le professeur Foucher, à l’origine de l’idée d’Axilum Robotics, accompagne le processus de changement. Le risque technologique est donc à présent derrière nous. Nous misons sur la croissance du marché et l’élévation du niveau de remboursement, la qualité de la procédure apportée par la machine et la productivité »

analyse Michel Berg, Directeur d’Axilum Robotics. Le robot est déjà utilisé en France, en Espagne, au Danemark, au Brésil et très prochainement au Canada. Elle le sera également à très court terme à l’hôpital Civil de Strasbourg, qui va l’intégrer dans une plate forme de soins qui sera inaugurée en juin :

« c’est la première plateforme qui bénéficiera d’un accord de prise en charge au titre de l’hospitalisation de jour pour le traitement de la dépression et de la douleur »

nous explique Michel Berg.

Axilum Robotics a engrangé en 2015, 700 000 euros de chiffre d’affaires uniquement en exportant et espère atteindre 1 millions cette année. Après deux levées de fonds en 2012 et en 2015, l’entreprise travaille à réunir cette année 500 000 euros de nouveaux apports qui permettront de financer l’extension de sa gamme et ses premiers pas aux Etats-Unis, marché jugé porteur.

Pour en savoir plus sur l’entreprise : site internet Axilum Robotics

Mise à jour 01/03/2017 :

Il existe un robot TMS dans le secteur Ile-de-France, au Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur (CETD) de Boulogne-Billancourt. Ce centre appartient à l’Hôpital Ambroise Paré.

Partagez cette page

7 commentaire sur “Axilum Robotics : soigner les dépressions sévères et les douleurs neurologiques

  1. je souffre depuis 2005 de douleur lombosciatique chronique se qui m invalide dans ma vie de tous les jours .comment fait on pour pouvoir accéder à se traitement merci m muchemble

    1. Bonjour,

      Je vous invite à prendre contact avec votre médecin qui pourra vous rediriger vers l’hôpital.
      Belle journée à vous,
      Bien cordialement,

    1. Bonjour Monsieur Percheron,

      Dans le secteur île de France, il y a un robot TMS au Centre d’évaluation et de Traitement de la Douleur (CETD) de Boulogne Billancourt.
      Ce centre appartient à l’Hôpital Ambroise Paré. Voici le numéro du standard : 01 49 09 59 46.

      Excellente journée à vous.
      Bien à vous

    1. Bonjour Annie,

      Oui il y a un robot TMS au CEMNIS à Strasbourg, vous pouvez les contacter au 03 88 11 69 21.
      Un article est en cours de rédaction sur ce centre, vous en saurez plus très bientôt !

      Excellente journée à vous,
      Bien cordialement,
      Anais

    2. Bonjour Annie,

      Oui, deux robots TMS sont en activité au CEMNIS de Strasbourg, vous pouvez directement les contacter au 03 88 11 52 47.
      Excellente journée à vous,
      Anais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *